La « bulle » du Bitcoin – Mythe ou réalité ?

Même ma grand-mère est au courant que le Bitcoin enregistre une forte hausse depuis la mi-décembre. Une accélération verticale qui a propulsé son prix au-dessus des 40 000$ pour la toute première fois de sa courte histoire. Explosion record qui alimente de nombreux commentaires au sujet de son marché et de la bulle qui s’en serait emparée. Un terme certes excitant, car il implique de gros rendements dans un laps de temps très court. Mais qui ne doit pas être utilisé à la légère, car il est inévitablement associé à un effondrement qui n’est absolument pas d’actualité. 

Le Bitcoin alimente toutes les discussions et se retrouve même dans les médias traditionnels. Cela du fait de sa forte hausse qui ne cesse d’inscrire de nouveaux ATH dans son histoire en cours d’écriture. Le dernier en date fait état d’un prix situé à 41 940$ sur le site CoinGecko. Et tout laisse penser qu’il n’est que provisoire dans la configuration actuelle du marché des cryptomonnaies.

Une situation qui donne lieu à de nombreuses analyses faisant état d’une bulle par laquelle le cours du BTC se serait fait emporter. Une image plaisante pour les investisseurs en attente de rendements rapides. Mais qui entre dans une logique sémantique qui fait du Bitcoin un actif incontrôlable et sans valeur réelle. Le tout reposant sur des résultats certes exceptionnels, mais qui ne sont pas pour autant la conséquence d’une hystérie du marché. En tout cas pas encore… ou pas suffisante.

La « bulle » du Bitcoin

Car même si le terme de bulle est vendeur, il ne concerne pas la réalité actuelle du marché du Bitcoin. Cela car ce statut nécessite un implicite de base qui est la décorrélation du prix de l’actif concerné avec sa « valeur fondamentale. » C’est-à-dire une hausse qui n’a pas de sens et ne correspond à rien de tangible. Mais surtout une connaissance de cette valeur de laquelle il serait censé s’écarter de manière trop importante, rapide, insensée… ou les trois à la fois.

Cependant, personne ne connaît et ne peut prétendre connaître cette valeur fondamentale du BTC. Cela tout simplement car il s’agit d’un marché bien trop jeune et encore en pleine évolution. Et que son cours évolue de manière cyclique et régulière, malgré les records importants et les baisses mémorables que permet d’obtenir sa volatilité légendaire. Un constat qui nous amène très précisément au cœur de ce bull-run en cours, qui n’a rien de surprenant ou d’imprévisible. Car dans le domaine, seul son prochain véritable sommet l’est !

La différence pourrait se trouver au niveau de l’utilisation de ce terme qui peut également s’appliquer aux réseaux sociaux. Une réalité que l’économiste Robert Schiller  définit comme une « épidémie sociale dont la contagion est relayée par les mouvements de prix. » Ce qui peut s’apparenter au principe de FOMO qui enclenche des mouvements de marché qui reposent uniquement sur une peur de rater le coche. Un élément essentiel de ce qui peut ensuite devenir une véritable bulle. 

Une question de point de vue

Mais la position actuelle du Bitcoin sur le marché financier traditionnel et international alimente autant de passion que de haine. Et le qualifier de bulle peut tout autant le rendre attractif que lui retirer toute crédibilité. La seconde option étant bien souvent la plus utilisée. Mais elle perd tout son sens dans la situation actuelle qui voit de nombreuses structures institutionnelles se positionner dans les rangs du Bitcoin. Avec une volonté à peine cachée de stabiliser son marché par noyade volontaire.

Une réalité qui vient s’ajouter à la situation économique mondiale actuelle. Un scénario catastrophe en cours qui rend le Bitcoin encore plus attractif. Cette fois-ci comme une sécurité contre une dépréciation possible de la monnaie. Ce dernier gagnant très clairement en crédibilité face à un dollar fragilisé. Ce qui peut être directement assimilé à une augmentation non négligeable de sa « valeur fondamentale. » Même si cette dernière reste toujours théorique et imprécise.

Dans ce genre de cas de figure, le Bitcoin pourrait même devenir une sorte d’actif anti-bulle. Et la hausse de son prix une réponse à la force qu’il développe et propose face à d’autres bulles inhérentes à l’économie traditionnelle et qui menacent d’éclater à tout moment. Car on peut tous être la bulle de quelqu’un d’autre. Surtout lorsque la valeur de l’actif ou de la monnaie concernés n’est pas ou plus reconnue par celui qui en parle.

Une bulle est-elle possible ?

Alors à la question de savoir si le marché actuel du Bitcoin est dans une bulle spéculative, la réponse est non. Ce qui ne peut pas exclure que cela arrive, en particulier lorsque ce dernier s’approchera de niveaux que ses investisseurs pressentiront comme un nouvel ATH. Il suffit de voir les hésitations successives du marché à chaque étape d’importance comme les 20 000$, les 30 000$ ou encore récemment le rejet des 40 000$. Ce qui pourrait enclencher une forte accélération suivi d’une baisse qui pourrait l’être tout autant.

Sachant que l’entrée dans une bulle ne correspond pas simplement à une hausse du prix, même (très) importante. Mais bien à une prise de distance entre ce dernier et la valeur « réelle » de l’actif concerné. Un exemple pourrait être l’envolée du BTC enregistrée lors de son dernier bull-run de 2017. À cette occasion son prix avait presque doublé en l’espace de tout juste une semaine pour atteindre les 18 500$. Ce qui n’est pas encore arrivé pour le moment et n’arrivera peut-être pas du tout.

La plupart des analystes considèrent d’ailleurs que le phénomène de bulle est très fortement dommageable au bon développement d’un actif. En grande partie car cela le rend très risqué, mais également car ce genre de mouvement peut très clairement nuire à sa pérennité. Ce n’est en tout cas pas un élément positif à inscrire dans une logique de hausse saine d’un marché.

Vers les 100 000$ et au-delà…

Quoi qu’il en soit, si la hausse du Bitcoin se poursuit selon les estimations actuelles elle n’aura pas forcément besoin d’entrer dans une bulle pour aller chercher des niveaux de prix supérieurs à 100 000$.

bitcoin-stock-to-flow

Il suffit pour cela de se reporter à ce graphique du Stock to Flow récemment publié par Pantera Capital. Une estimation qui place l’objectif des 115 000$ à portée de main pour la fin de cette année.

Rien ne laisse donc penser que le Bitcoin soit entré dans une période de bulle spéculative. Ni même que cela sera inévitablement le cas pour enregistrer des bénéfices importants sur les prochains mois. Certains analystes espèrent même qu’il se calme un peu. Cela afin de pouvoir digérer ces augmentations et ne pas enclencher de trop fortes baisses par la suite.

Car après la hausse arrive la redescente, et dans le domaine il est préférable de ne pas la vivre après une bulle effective sans y être préparé…

Cet article traite de l’actualité des cryptomonnaies. Il ne s’agit pas d’un conseil en placement financier. Toute prise de position doit s’accompagner de recherches personnelles et nécessite de croiser plusieurs sources avant de se lancer. DYOR !

 

https://cryptoactu.com/bulle-bitcoin-mythe-ou-realite/