La messagerie Signal serait en train de tester une solution de cryptomonnaie

La récente et massive défection des utilisateurs de la messagerie WhatsApp a fortement profité aux outsiders du domaine. Une réalité qui a vu le nombre d’utilisateurs de Telegram exploser. Et l’application Signal faire une entrée remarquée dans la cour des grands de la cryptographie appliquée aux échanges personnels. Ce qui semble lui donner des ailes. Mais également la conduire à se poser la question de l’intégration d’une cryptomonnaie dans ses moyens de paiements internes.

La question de la cryptomonnaie ne semble épargner aucune structure de l’univers des applications mobiles à destination d’échanges entre individus. Un fait confirmé en premier lieu par la mise en place tout aussi compliquée que laborieuse du Libra de Facebook. Ce dernier récemment renommé Diem pour tenter de noyer un poisson qui emporte avec lui régulateurs et utilisateurs.

Une aventure plus intense, mais également plus courte pour le GRAM de l’application Telegram. Un projet prometteur frappé de plein fouet par la SEC qui l’a laissé pour mort après un KO retentissant. Ce qui dresse un tableau des plus glissants pour ce genre de velléités suicidaires d’intégration d’une solution de cryptomonnaie comme moyen de paiement associé à une messagerie instantanée. Projet dans lequel semble pourtant se lancer Signal avec la confiance que lui confère son récent succès.

Signal réfléchi à une cryptomonnaie

Le terrain est donc déjà fortement miné. Et les régulateurs ne vont certainement pas apprécier cette nouvelle tentative d’associer une messagerie cryptée à l’utilisation d’une cryptomonnaie. Même s’il s’agit juste de l’intégrer dans une solution de paiement plus globale propre à ses services. Et que la volonté affichée est de permettre « d’aider les habitants des pays en développement à transférer des fonds plus facilement. » Ce qu’explique Casey Newton à l’origine de cette information.

Signal pense à l'intégration d'une cryptomonnaie

Une ambition qui aurait déjà bénéficié de tests en interne. Cela avec la cryptomonnaie du nom de MobileCoin dont le but est d’offrir un moyen de paiement directement sur les smartphones. Et qui repose sur la blockchain du projet Stellar (XLM). Un rapprochement qui s’explique en grande partie du fait que le PDG de Signal est aussi membre de MobileCoin en temps que conseiller.

Mais rien de plus précis pour le moment. Car il semble que Signal ait bien conscience du piège que ce genre de rapprochement peut représenter. Cela tout autant d’un point de vue purement légal que réglementaire. Une affaire à suivre…

 

https://cryptoactu.com/messagerie-signal-test-solution-cryptomonnaie/